Le dachengquan (大成拳), ou yiquan (意拳), est l’art martial créé par maître Wang Xiangzhai (王薌齋). La particularité de cette méthode est que le travail essentiel de départ est basé sur la pratique de postures en apparence immobiles appelées zhanzhuang.

Notre pratique du dachengquan s’inspire principalement de l’enseignement et de la méthode de travail présentée par Maître Guo Guizhi.

Maître GuoGuizhi enseignant sa méthodologie de travail du zhanzhuang à PhilippeMunn, Chine
Maître Guo Guizhi enseignant sa méthodologie de travail du zhanzhuang à Philippe Munn, Chine

Maître Guo Guizhi  été le disciple des Maîtres Yao Zongxun et Yu Yongnian, tout en ayant pu également recevoir brièvement l’enseignement direct du fondateur de cette école Maître Wang Xiangzhai. Il a également travailler de façon proche avec les Maîtres Chang Zhilang et Wang Xuanjie.

Maître Guo Guizhi a formellement accepté  Philippe Munn en tant que disciple dans son école de dachengquan (郭氏大成拳) lors de la cérémonie d’acceptation de disciples (baishe) qui a eue lieu dans la ville de Datong en Chine, 2014.

Cérémonie de disciples de Maître Guo Guizhi
Cérémonie de disciples de Maître Guo Guizhi

La méthode du dachengquan (yiquan) est traditionnellement constituée de sept éléments de travail : zhanzhuang (travail postural), shili (essai de la force), mocabu (déplacements), fali (sortie de la force), shisheng (sons), tuishou (pousse-mains) et jiji fa (combat).

Match de tuishou en Chine
Match de tuishou en Chine

Ce type d’entraînement permet donc de cultiver une bonne santé tout en jetant les bases de plusieurs éléments essentiels pour la pratique de l’art du combat. Ce type travail est souvent qualifié «d’interne» en ce sens qu’il fait appel à un changement profond dans la gestion des capacités corporelles.

Maître Guo Guizhi et Philippe Munn, Chine
Me Guo Guizhi enseigne son dachengquan
Me Guo Guizhi enseigne son dachengquan
X

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous