Karate-jutsu

Nous pratiquons le karate-jutsu (空手術) avec une emphase sur les techniques et les applications pratiques en situation d’agression provenant du répertoire stratégique offert dans les formes classiques (kata) de cet art martial. Et ce, indépendamment de la notion contraignante d’école ou de style. En ce sens, le karaté-jutsu est une partie significative de la méthode pédagogique de l’école Munndialarts.

Philippe Munn et Maître Tokitsu Kenji en exercice de kumite de l’école shorin-mon/jiseido, 1998

Démonstration du travail de kumite par Philippe Munn et Maître Tokitsu Kenji de l’école shorin-mon/jiseido, 1994

Les formes classiques du karate-jutsu offrent en effet un répertoire très riche de stratégies et de techniques très efficaces. Nous travaillons ces formes et leur application pratique à travers une méthodologie de travail adaptée aux capacités de chaque individu. Les origines historiques du karate-jutsu se situant dans la lignée des arts martiaux chinois (wushu), notamment le courant du shaolinquan, cette pratique s’inscrit naturellement dans notre méthode aux côtés des autres arts que nous pratiquons et enseignons. Le principe de cohérence de «sensations» lors de la pratique personnelle est pour nous un élément fondamental d’une bonne méthode.

Travail des techniques de l’école chito-ryu avec sensei Higashi Shane, 1988

Philippe Munn et Sensei Robert Paquette en exercice de kumite de l’école Ate-wazakan/kyokushin, circa 1980

Philippe Munn a débuté l’étude du karate-jutsu en 1976. Il a étudié différents styles au cours des années et a obtenu le grade de ceinture noire de différents niveaux dans les écoles ate-wazakan/kyokushin, chito-ryu, shotokan et shorin-mon/jiseido. Bien que ses études des arts martiaux, notamment sous l’influence importante de Maître Tokitsu Kenji, l’ont conduit à poursuivre ses recherches sur les origines et les racines du karate-do du côté des écoles chinoises, Philippe Munn poursuit toujours avec passion sa pratique des stratégies de combat offertes dans les formes classiques de l’art du combat d’Okinawa en tant qu’élément cohérent d’une pratique personnelle harmonieuse et riche.

Philippe Munn et Maître Tokitsu Kenji de l’école shorin-mon/jiseido, circa 1999

Philippe Munn et sensei Higashi Shane de l’école chito-ryu, 1988

Philippe Munn en compagnie des Maîtres Tashiro Tsutomu et Chitose Yasuhiro de l’école chito-ryu, 1986

Au dojo de Maître Yamagushi Toru de l’école shotokan, 1985

Philippe Munn en compagnie des Maître et sensei de l’école Shotokan: Katsumata Yutaka, Kanazawa Hirokazu et Chan Chau Tran, 1985

Stage de l’école shotokan avec Maître Nishiyama Hidetaka, 1985

Philippe Munn en compagnie de sensei Robert Paquette de l’école ate-wazakan/kyokushin, circa 1980

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.