articles, dacheng quan - yi quan, maîtres

Maître Yao Zongxun

5 février 2013

Maître Yao Zongxun a été considéré, jusqu’à sa mort en 1985, comme le successeur de Maître Wang Xiangzhai pour le yiquan ou dachengquan.

Me Yao Zongxun

Maître Yao Zongxun

Né en 1917 dans la province de Zhejian, Maître Yao a débuté la pratique des arts martiaux à l’âge de 16 ans. Il pratiqua alors différentes écoles de wushu dont le tamtui et le xingyiquan. Il devient le disciple de maître Wang Xiangzhai en 1937 suite à la défaite de son professeur face à ce dernier. Avec les frères Han (Han Xingqiao et Han Xingyuan), Hong Lianshun et Zhou Ziyan, il relève les défis lancé à l’école yiquan. Élève très doué, Wang Xiangzhai le nomma comme son successeur dès 1940. Il lui donne alors le nom symbolique de «Ji Xiang» ou «successeur de Xiang». Yao Zongxun commence alors à remplacer maître Wang lors des entraînements.

Il relève à cette époque de nombreux défis pour l’école de Maître Wang Xianzhai. Maître Wang lui demande d’enseigner sa méthode à un officier japonais au cours de la deuxième guerre mondiale. Ce japonais est maître Kenichi Sawai qui fondera plus tard, avec la permission de Wang Xiangzhai, l’école taikiken au Japon. Bien que dans le contexte difficile de l’époque et de la guerre, Maître Yao n’ait pas tout enseigné de sa méthode à Kenichi Sawai, ce dernier devint tout de même un combattant exceptionnel et développa plusieurs exercices originaux dans sa méthode du taikiken.

Avec l’avènement de la révolution culturelle, Maître Yao fut déplacé à Chang Ping, en banlieue de Beijing. Il y vécut plusieurs années difficiles dans un contexte où les maître d’arts martiaux étaient persécutés sous le régime communiste de Mao.

Me Yao Zongxun

Maître Yao Zongxun

Il enseigna jusqu’à la fin de sa vie. Son enseignement était généreux et sans mysticisme. Il a fondé en 1984 l’Institut de Yiquan de Beijing. En 1985, il publie à Hong Kong un livre intitulé simplement «Yiquan».

Il décède en janvier 1985 à Beijing où lui succédèrent de nombreux disciples de qualité dont ses deux fils jumeaux, Yao Chengrong et Yao Chengguang, Cui Ruibin et Guo Guizhi.

You Might Also Like

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.