articles, karaté-do, maîtres

Maître Shigeru Egami

8 avril 2008

Maître Shigeru Egami est né en 1912 dans la préfecture de Fukuoka à Kyushu au Japon. Il entre en 1932 à l’université de Waseda où il étudie le karaté sous la tutelle de Maître Takeshi Shimoda . Il fait alors la rencontre du fondateur de l’école shotokan, Maître Gichin Funakoshi.

Maître Egami décide de s’investir à fond dans la pratique du karaté. Avec les maîtres Takeshi Shimoda et Yoshitaka (Gigo) Funakoshi, il participe à de nombreuses démonstrations à travers Japon afin de promouvoir la pratique de cet art martial qui est alors très peu connu.

Me Shigeru Egami

Maître Shigeru Egami

En 1935, l’association Shotokaï est créée afin de rassembler les élèves de Maître Gichin Funakoshi. Maître Egami devient alors un des seconds de Maître Funakoshi dans ses activités d’enseignement. En 1955, maître Egami sera nommé comme professeur principal du club de karaté de l’université de Gakushuin.

À la mort de Maître Gichin Funakoshi en 1957, l’école shotokan éclate en deux grands groupes, l’association Shotokaï et la J.K.A. (Japan Karaté Association). Avec Maître Genshin Hironoshi, Maître Egami exercera une très grande influence sur l’orientation de l’entraînement au sein du groupe Shotokaï. Il est nommé à cette époque maître principal des clubs de karaté des universités de Chuo et de Toho.

Au cours de sa vie, Shigeru Egami entreprend une recherche très importante sur les fondements de la pratique de son karaté. Il fait notamment une étude approfondie sur l’efficacité d’une des techniques les plus fondamentales du karaté soit le coup de poing direct (tsuki). Maître Egami reçoit alors des centaines de tsuki sur son ventre afin d’en expérimenté directement les effets et l’efficacité sur son propre corps. Il en vient à une conclusion étonnante, le tsuki du karaté est parmi les moins efficaces qu’il ait reçu, souvent même beaucoup moins que le coup de poing d’une personne n’ayant jamais pratiquée. Il en vient à la conclusion que la pratique avec détente est essentielle pour une progression efficace dans son art.

En 1970, il publie le livre «Karate-do for professionals» (disponible maintenant sous le titre: «The heart of karate-do» – Éditions Kodansha International, USA, 1986. ISBN 0-87011-816-1). En 1976, il visite cinq pays d’Europe dont la France. Très malade à la fin de sa vie, Maître Egami donne une dimension très spirituelle à sa pratique du karaté. Il s’éteint le 8 janvier 1981.

You Might Also Like

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.