articles, karaté-do, maîtres

Maître Masutatsu Oyama

10 août 2008

Maître Masutatsu (Mas) Oyama est né en Corée du sud à Gimje près de Gunsan en 1923. Son nom coréen est Yong I-Choi. Très jeune il est envoyé en Manchourie à la ferme de sa soeur. Il est initié à la pratique des arts martiaux alors qu’il a 9 ans par un Coréen nommé monsieur Yi qui travaillait à la ferme familiale.

À 15 ans, il part vivre au Japon où il joint l’armée impériale japonaise dans l’espoir de devenir pilote de chasse. La vie difficile d’un coréen zainichi (habitant au Japon) rendra sa survie difficile et son rêve de devenir pilote difficile à atteindre. Il change son nom pour le nom japonais de Masutatsu Oyama.

Me Masutatsu Oyama

Portrait de Maître Masutatsu Oyama

Il débute la pratique du karaté d’Okinawa sous la tutelle de Maître Gichin Funakoshi, fondateur de l’école shotokan. Il aurait reçu le titre de 4ième dan de cette école au début de la vingtaine, bien qu’il n’aurait étudié auprès de Maître Funakoshi que deux années, entre autre à l’université de Takushoku. Il étudie sérieusement à cette époque le judo et la boxe. Il étudie par la suite le karaté de l’école goju-ryu auprès de Maître So nei Chu qui était un élèves de Chojun Miyagi le fondateur de cette école.

Masutatsu Oyama aurait ensuite effectué une retraite de plusieurs mois au mont Minobu dans la prefecture de Chiba afin de s’adonner à une période d’entraînement rigoureux et intensif à l’image des explois d’un de ses héros, le Maître de sabre Miyamoto Musashi. Il aurait répété cette forme d’entraînement fanatique lors d’une seconde retraite au mont Kiyozumi.

mas-oyama-kumite

Maître Oyama en combat dans les années 1950

En 1952, Masutatsu Oyama voyage aux USA où il fait différentes démonstations de karaté notament à la télévision, participe à des combats avec des lutteurs professionnels et où il relève des défis publics. Ce voyage fera beaucoup pour la popularisation du karaté en occident.

En 1953, il ouvre son premier dojo de karaté à Tokyo appelé «Oyama dojo». C’est finalement en 1957 qu’il ouvre un réel dojo commercial qui connaît un large succès. Maître Oyama continue tout de même à voyager à travers le monde. Il entreprend également à cette époque des combats contre des taureaux où il tente de casser une corne de la bête afin de démontrer l’efficacité du karaté. Ces démonstrations avec des taureaux, bien que souvent décevantes ou voir désastreuses comme à Mexico en 1957, contribueront grandement à la renommée tant de Maître Oyama que de celle du karaté.

oyama_taureau

Maître Oyama combattant un taureau

Masutatsu Oyama nomme finalement son école de karaté Kyokushin en 1957 qui deviendra la kyokushinkai (l’association pour l’ultime vérité) en 1964. La même année naît l’organisation internationale de karaté (IKO) pour chapeauter le développement international de son école. À cette époque, il forme plusieurs des élèves qui deviendront les piliers de son organisation et en propagerons la réputation d’efficacité en combat libre.

Maître Oyama entretiendra des liens avec plusieurs Maître du budo japonais dont Maître Kenichi Sawai fondateur de l’école taiki ken. Les échanges sanglants entre les élèves de ces deux écoles sont aujourd’hui légendaires. Plusieurs des élèves de Maître Oyama devinrent également des élèves de Maître Sawai.

Son école se développe de façon fulgurante à travers le monde soutenu par le sens aigüe du marketing de Maître Oyama. Durant sa vie, le kyokushinkai et l’IKO regrouperont plus de dix millions de membres à travers 120 pays. L’école fera sa réputation à travers ses compétitions de combat libre au contact ainsi que les démonstrations de casse de différents matériaux par ses adeptes.

Me Masutatsu Oyama

Maître Masutatsu Oyama

Maître Masutatsu Oyama s’éteint en 1994 d’un cancer des poumons à l’âge de 70 ans.

You Might Also Like

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.