aikido - judo - ju jutsu

Maître Koichi Tohei

29 novembre 2008

Maître Koichi Tohei est né en 1920 à Shitaya (aujourd’hui Taito) Tokyo. Enfant chétif, son père décide de lui faire pratiquer le judo. Le jeune Koichi renforce alors son corps et sa santé à travers une pratique assidue.

Me Tohei

Maître Koichi Tohei

Plus tard, lors de ses études à l’université de Keio, il développe une pleurésie qui l’oblige à prendre une année sabbatique. Pour se guérir et retrouver à nouveau la santé, il pratique la méditation zen ainsi que les exercices de misogi. Il se guérit ainsi de sa pleurésie et retrouve une bonne santé à travers la volonté qu’il exerce dans sa pratique. Il retourne alors à la pratique du judo.

Insatisfait du judo et sur la recommandation de son professeur dans cet art Mori Shohei, Koichi Tohei part rencontrer Maître Morihei Ueshiba, le fondateur d’un art martial alors nouveau appelé aikido. Ses premières rencontres avec l’aikido ne le convainquent pas au début mais, dès qu’il a la chance de pratiquer directement avec Maître Ueshiba, Le jeune Tohei s’inscrit immédiatement au dojo. Il a alors 19 ans.

En 1942, il est enrôlé dans l’armée et est envoyé servir en Chine. Cette expérience lui démontre l’importance de l’esprit en situations extrêmes. Il sera rapatrié au Japon en 1946.

aikido_postwar

Groupe d’aikido avec Maître Ueshiba après la seconde guerre mondiale

Après la guerre, il est uechi dechi auprès de Maître Ueshiba. Son influence et sa réputation dans les cercles de l’aikido grandissent. Il relève à cette époque de nombreux défis notamment avec un groupe de lutteurs américains.

Me Koichei et Me Ueshiba

Maître Koishi Tohei avec Maître Morihei Ueshiba

En 1953, Maître Ueshiba l’envoie enseigner à Hawaii aux U.S.A. pour y introduire l’aikido. Maître Tohei retournera par la suite plusieurs fois aux U.S.A. pour y former plusieurs des plus grands experts actuels dans cet art.

En 1969, Maître Morihei Ueshiba demande pour la seconde fois à Koichi Tohei d’accepter le grade de 10ième dan d’aikido, ce qu’il accepte finalement. Il reçoit alors des mains du fondateur le rouleau attestant de son grade. Il est également l’instructeur chef au hombu dojo de l’Aikikai à cette époque.

À la mort du fondateur en 1969, c’est son fils Maître Kisshomaru Ueshiba qui devient le second Doshu de l’aikido. Maître Tohei continue alors son rôle en tant que chef instructeur de l’Aïkikaï.

Me Tohei kotogeashi

Maître Koichi Tohei dans une technique d’aïkido

En 1971, Maître Tohei fonde la «ki society» où il commence à enseigner sa conception de l’aikido dont certains éléments ne sont pas bien acceptés par l’Aïkikaï et certains des instructeurs seniors de cette organisation. La source principale de ce qui l’oppose avec l’Aïkikaï est sa conception du «ki» dans la pratique.

En 1974, Il rompt définitivement avec l’Aïkikaï pour se concentrer sur son ki-aikido et la «ki society». Plusieurs instructeurs le joignent dans son organisation appelée shin shin toitsu aikido ou «l’aikido avec la coordination du corps et de l’esprit».

Aujourd’hui, Koichi Tohei c’est retiré de l’enseignement actif du ki-aikido et se concentre surtout sur la promotion de la «ki society».

You Might Also Like

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.