articles, karaté-do, maîtres

Maître Kanbun Uechi

4 août 2008

Maître Kanbun Uechi est né sur l’île d’Okinawa au Japon en 1877. À l’âge de 20 ans, il décide de quitter Okinawa pour la Chine afin d’éviter la conscription obligatoire dans l’armée japonaise ainsi que pour apprendre les arts martiaux. Il s’installe dans la ville de Fuzhou dans la province du Fujian (Fukien) où il s’entrainera un temps au dojo de la famille Kinjo qui était établie là-bas.

Me Ueshi Kanbun

Portrait de Maître Kanbun Uechi

Après une période de survie difficile, il débute l’entraînement en boxe chinoise ainsi que l’étude de l’usage médicinale des plantes sous la tutelle du Maître Zhou Zhi He (Shushiwa en japonais, 1874-1926). Le maître Zhou Zhi He est un personnage énigmatique dont il est difficile de retracer tant les faits sur sa vie que ceux sur l’école de wushu qu’il enseignait. Kanbun Uechi étudiera sous la tutelle de ce maître pendant plus de 10 ans.

sushiwa

Portrait populaire du Maître Zhou Zhi He (Shushiwa)

Kanbun Uechi reçoit la permission d’enseigner l’art de son maître et ouvrira plus tard, sur la recommandation de ce dernier, une boutique pour la vente des herbes médicinales ainsi qu’un dojo dans la ville de Nanjing en 1906. En 1909, un drame survient dans la vie de Maître Uechi quand un de ces élèves tue un autre paysan lors d’une querelle. Suite à cet évènement, il cesse d’enseigner son art et quitte la Chine.

De retour à Okinawa, toujours bien déterminé à ne plus enseigner un art qui tue, Kanbun Uechi se marie en 1911. Son fils ainé Kanei, qui sera son successeur, nait la même année. Maître Uechi ne fait alors plus que quelques démonstrations publiques et pratique son karaté en secret avec son ami Tonusaburo Matsuda qui avait lui aussi étudier l’art du combat en Chine. Ces deux hommes feront également des échanges avec un adepte de la boxe de la grue blanche nommé Wu Xian Gui qui vit et fait commerce à Okinawa.

En 1924, Kanbun Uechi déménage dans la ville de Wakayama située sur l’île principale du Japon ou il travaille dans une usine. Sur l’insistance de ses amis, il ouvre finalement un dojo en 1925. En 1932, il déménage son dojo et réfère de son école de karaté en la nommant pangainoon qui est une transposition phonétique en langage d’Okinawa du nom chinois ban ying gui (méthode moitié dur ou méthode basée sur la dureté et la souplesse). Il nomme définitivement son école en utilisant le nom uechi-ryu en 1940.

kanbun_kanei_uechi

Photos des Maîtres Kanbun et Kanei Uechi en 1941

En 1942, le fils de Kanbun Uechi, Kanei, rentre à Okinawa pour s’occuper de sa mère. Il débute aussitôt l’enseignement du karaté familial aux jeunes, ainsi débute l’école uechi-ryu à Okinawa. Kanbun Uechi le suit en 1946 pour retrouver son pays natal dévasté et en pleine reconstruction d’après guerre. Il enseigne brièvement dans la ville de Nago pour s’éteindre en 1948 à l’âge de 71 ans.

Son fils Kanei Uechi prend la relève de l’école en tant que héritier jusqu’à sa propre mort en 1991. Parmi les élèves de Maître Kanbun Uechi citons: Takayoshi Tomoyose, Saburo Uehara, Kata Yamashiro, Genmnei Uesato, Yoshitada Matayoshi, Hidefusa Hamazaki et Seiko Toyama. Aujourd’hui, l’école de karaté uechi-ryu est pratiquée dans plusieurs pays à travers plusieurs groupes différents.

You Might Also Like

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.