aikido - judo - ju jutsu

Maître Jigoro Kano

16 octobre 2008

Maître Jigoro Kano est né au Japon en 1860. Dès sa jeunesse, sur l’insistance de son père Kano Jirosaku Kireshiba, il reçoit une bonne éducation dans une école privé et a même un professeur personnel d’anglais. En 1874, il est envoyé étudié dans une école dirigée par des européens afin d’y parfaire son anglais et son allemand.

Jigoro Kano ne pesant que 90 livres, désire devenir plus fort. Nakai Baisei, un ami de la famille qui est membre de la garde du shogun, lui parle alors du ju jutsu en tant que méthode de renforcement et lui démontre quelques techniques de cet art. Le jeune Kano désire alors apprendre cet art bien que son père tente de l’en dissuader au profit d’un sport moderne.

Me Jigoro Kano à 17 ans

Jigoro Kano à 17 ans pratiquant le ju jutsu

En 1877, alors qu’il étudie à l’université Impériale de Tokyo, Jigoro Kano cherche un professeur de ju jutsu. Il s’enrôle finalement au dôjô de Maître Fukuda Hachinosuke de l’école Tenjin Shin’yô-ryû.

Le 5 août 1879, Jigoro Kano participe, avec son professeur Fukuda Hachinosuke, Iso Masatomo et Godai Ryusaku, à une démonstration de ju jutsu offerte en honneur du président des U.S.A Ulysses S. Grant. Peu après cette démonstration, son professeur Maître Fukuda meurt à l’âge de 52 ans. Jigoro Kano poursuit alors sa formation sous la tutelle de Maître Iso Masatomo qui était l’ami de son professeur. À l’âge de 21 ans, Jigoro Kano reçoit la licence d’enseignement (Kyoshi menkyo) de l’école Tenjin Shin’yô-ryû.

Me Jigoro Kano

Jigoro Kano en keikogi

Durant cette période, Jigoro Kano assiste à une démonstration de l’école Yôshin-ryû puis fait des échanges en combat avec des adeptes de cette école étudiant sous Maître Totsuka Hikosuke. Impressionné par la capacité de ces adeptes, il comprend alors que pour pouvoir progressé efficacement il devra étudier les techniques de différentes écoles de ju jutsu.

En 1881, à la mort de son Maître Iso Masatomo, Jigoro Kano débute l’étude du ju jutsu de l’école Kitô-ryû auprès de Maître Iikubo Tsunetoshi. Jugeant que les technique de projections de cette école comme étant supérieures à celles qu’il avait apprises précédemment, il s’applique particulièrement alors dans l’étude de ces dernières.

Peu à peu, Jigoro Kano dépasse son professeur en technique lors du travail du combat. Maître Iikubo reconnait les accomplissement de son élève et lui transmet l’enseignement secret de l’école Kitô-ryû et lui remet les manuscrits de cette école.

Jigoro Kano fonde alors son école et décide la nommée Judô. Il y conserve les technique de projections de l’école Kitô-ryû ainsi que les techniques d’immobilisations et de percussions de l’école Tenjin Shin’yô-ryû. En 1898 il écrit:

En incorporant ensemble les meilleurs éléments de ce que j’avais appris des différentes écoles et en les incorporant avec mes propres inventions et découvertes, j’ai créé un nouveau système d’éducation physique et moral ainsi qu’une méthode pour remporter des tournois.

Entre 1906 et 1917, le judô de Maître Kano est introduit dans le système d’éducation publique du Japon. Cette période voit la standardisation des techniques de son art ainsi que la systématisation des techniques pour les tournois.

Me Jigoro Kano technique

Jigoro Kano démontrant une technique de judô

Il fonde en 1882 son dôjô le Kôdôkan qui débute avec une superficie de 12 tatamis. Après plusieurs déménagements, le Kôdôkan occupera une surface de 1200 tatamis en 1958.

Enseignant et pédagogue de métier, au cours de sa vie Jigoro Kano occupe plusieurs postes importants au sein du gouvernement japonais dans le ministère de l’éducation ainsi que dans divers instituts d’enseignements. Il voit son judô comme étant une méthode d’éducation de la jeunesse.

En 1899, il visite plusieurs pays d’Europe. En 1909, il devient actif au sein du Comité Olympique International en tant que représentant du Japon. Il sera représentant de son pays notamment aux Jeux Olympiques de Stockholm (1912), Amsterdam (1928), Los Angeles (1932), et Berlin (1936).

Me Kano Jigoro

Portrait de Maître Jigoro Kano

 

Le judô connaît déjà un début d’essor international du vivant de Maître Kano. Maître Jigoro Kano meurt en mer à bord du navire MV Hikawa Maru le 4 mai 1938. Aujourd’hui, le judô est un sport Olympiques pratiqué à travers le monde entier.

You Might Also Like

Password Reset
Please enter your e-mail address. You will receive a new password via e-mail.