articles, maîtres

Maître Huo Yuan Jia

6 juillet 2008

Maître Huo Yuan Jia est sûrement une des figures les plus populaires et légendaires parmi les maîtres et adeptes chinois de la fin du 19ième et début du 20ième siècle. Sa vie, ou celle d’un de ses élèves nommé Chen Zhen, a été reprise de façon romantique dans quantité de séries de télévision et de films avec des acteurs célèbres tels que Bruce Lee, Jackie Chan et Jet Li.

Me Huo Yuanjia

portrait célèbre de Maître Huo Yuan Jia

Maître Huo Yuan Jia (Fok Yuen Gap) est né en 1868 dans le village de Xiaonan à Tianjin. Son père qui était fermier, Huo En Di, pratiquait également les arts martiaux et était garde du corps pour les caravanes qui voyageaient à travers le pays. Cependant, parce que Huo Yuan Jia était malade et chétif lors de sa jeunesse, son père préféra ne pas lui enseigner l’art martial familial. Maître Huo contracta la jaunisse, maladie qui sera récurrente tout au long de sa vie.

Son père insista pour que son fils développe ses capacités intellectuelles et reçoive une solide éducation. Il engagea un professeur privé pour parfaire son éducation. Cela fut un grand coup pour la fierté du jeune homme, aussi celui-ci observa-t-il en cachète les entraînements dans l’art familial appelé mizong yi dirigés par son père pour ensuite pratiquer seul par lui-même. Ce manège durera pendant une dizaine d’années.

En 1890, un adepte de la province du Henan nommé Duo vint pour lancer un défi à la famille Huo. Il défit le frère de Huo Yuan Jia en combat. À la surprise de son père, Maître Huo se leva pour combattre le visiteur et le battit aussitôt. Suite à cette épisode, son père lui enseigna alors l’ensemble de l’art martial de la famille.

La réputation de Maître Huo grandit graduellement suite aux nombreux défis qu’ils releva toujours victorieux tant avec des bandits célèbres que divers adeptes chinois. Sa grande notoriété fleurira en 1901, lorsqu’il releva le défi d’un lutteur Russe célèbre prétendant être l’homme le plus fort du monde. Il avait insulté publiquement le peuple chinois en traitant ses habitants «d’hommes malades de l’Asie». La rencontre devait avoir lieu au parc xiyuan à Tianjin, un endroit où Maître Huo avait déjà relevé victorieusement plusieurs défis. Cependant, le lutteur Russe déclina le combat et accepta de faire des excuses publiques dans un journal chinois.

Par la suite, en 1909 et 1910, il releva le défi publique du boxeur britannique surnommé «Hercules O’Brien». Après avoir surmonté des divergences regardant les règles du combat, Huo Yuan Jia battit son adversaire avec facilité ce qui fit encore grandir sa réputation et sa grande renommée auprès de ses concitoyens.

Dans le contexte historique particulier de l’époque marquant la fin de la dynastie Manchu qui avait bannie la pratique des arts martiaux pour le peuple chinois (Han) et la présente oppressante des délégations étrangères en Chine, un membre influent d’une société secrète rebelle, nommé Chen Qimei, ramassa les fonds pour créer une institut d’éducation physique pour la jeunesse chinoise. Le but de cette institut créée à Shanghai était de former en secret la jeunesse chinoise par les arts martiaux afin de faire tomber l’empereur Manchu et redonner sa fierté au peuple chinois. Il demandera à Huo Yuan Jia avec son ami Nong Jin Sun de diriger le nouveau «Centre d’entraînement physique Chin Woo» qui deviendra plus tard la très célèbre «Association athlétique Chin Woo» qui existe encore aujourd’hui et qui a des branches dans de nombreux pays du monde entier.

Maître Huo Yun jia toujours souffrant de sa jaunisse chronique et en plus de tuberculose, commence alors à se faire soigner par un médecin japonais. Sa réputation grandit alors dans les cercles des adeptes japonais d’arts martiaux puisque son docteur était membre d’une association de judo. Un de ses élèves, Liu Zheng Sheng, participa a une compétition contre un adepte de judo. Le résultat de ce match se termina dans la controverse, les deux deux parties clamant victoire.

Huo Yuan Jia devint très malade et mourut en 1910 à l’âge de 42 ans. Sa mort est restée un mystère. Plusieurs clament qu’il aurait été empoisonné au mercure par son médecin japonais en représailles pour avoir terni la réputation des arts martiaux japonais. Cela n’a jamais pu être prouvé mais a contribué grandement à la légende du personnage.

You Might Also Like

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.