taiji quan

Maître Chen Zhong Hua

18 janvier 2013

Maître Chen Zhonghua est né en 1961 en Chine durant une difficile période de grande famine. Dans le contexte de ces conditions de vie épouvantables, Maître Chen est né chétif, faible et avec de graves problèmes aux poumons. À l’âge d’un an et demi, il développe une condition sévère d’asthme qui le gardera à la maison au cours des neufs premières années de sa vie. Ses premières années à l’école primaire auront été entrecoupées de longues périodes d’absences pour cause de maladie. Cette situation stimula son désir et sa volonté de trouver une solution pour améliorer sa condition fragile de santé. Il se tourna vers la pratique des arts martiaux pour se fortifier physiquement mais aussi pour se protéger du harassement dont il était victime étant donné sa petite taille.

Me Chen Zhonghua

Maître Chen Zhonghua au Québec, 2009

Contrairement à plusieurs maîtres contemporains, Chen Zhonghua n’était pas particulièrement naturellement doué pour la pratique des arts martiaux. Il n’a pas non plus débuté cette pratique à un jeune âge et, vue sa condition physique, n’a pas eu d’intérêt initialement pour l’aspect martial de ces arts. À travers la pure motivation d’améliorer sa santé, il débute sa pratique via une copie manuscrite d’un livre emprunté à un ami portant sur les techniques de combat utilisées dans l’armée. Au fur et à mesure que son corps et sa force physique se développe, il se tourne vers l’entraînement auprès de personne plus expérimentées. Il étudie alors le sitongchui auprès d’un maître local, le baji et le taizu auprès d’un voisin, le xiaou wushu et le da wushu. À travers sa pratique assidue, il récupère une santé normale, prenant du poids avec un corps ressemblant de plus en plus à la majorité des jeunes gens de son âge.

Sa confiance se développe et, avec l’augmentation de son gong fu, il commence à organiser la pratique d’autres groupes de jeunes dans ses alentours en les entraînant. Les berges de la rivière Hongning deviennent leur lieu de rencontre et d’entraînement. La réputation du jeune Chen Zhonghua en tant qu’artiste martial grandie dans sa ville et ont fait souvent appel à lui pour discipliner les causeurs de troubles. En 1978, plusieurs des jeunes de son groupe sont sélectionnés pour faire partie de l’équipe de l’école compétitionnant dans l’ensemble du district de Weifang et se tenant dans le comté de Wulian. Ils ont joués un rôle important dans le prestige et les victoires de cette équipe.

En 1979, Chen Zhonghua s’enregistre un peu à reculons à l’université de Shandong à Jinan, il aurait plutôt préféré allé à Beijing. Il a pu entrer à cette université grâce à ses notes exceptionnelles en anglais qui était au dessus des soixante seize millions d’élèves dans son district. Cette décision changera à jamais son avenir dans la pratique du taiji quan. Il apprit qu’un homme âgé exceptionnel offrait son enseignement du taiji tous les matins dans un parc. C’est en se rendant dans le parc des printemps du tigre noir un matin et en assistant à une démonstration de ce Maître face à un japonais que le jeune Chen compris qu’il avait trouvé un maître au gong fu très élevé auprès de qui il se devait d’étudier l’art du taiji quan.

Chen Zhonghua With Hong Junsheng
Maître Hong Junshen avec Chen Zhonghua
(photo reprise du site chenzhonghua.com)

Il apprit plus tard que le Maître s’appelait Hong Junshen et qu’il était de la 18ième génération de l’école de taiji quan de chen et un disciple proche du fameux Maître Chen Fake. Chen Zhonghua devient aussitôt un visiteurs régulier aux entraînements au parc auprès de Maître Hong arrivant tôt le matin vers 4h30, sous la pluie ou le soleil. Il passera de simple spectateur à pratiquant dans le grand groupe de participants puis après quelques années comme élève du Maître le matin et des adeptes seniors en soirée pour enfin être accepté comme disciple de Maître Hong Junshen.

Sur les conseils et l’enseignement de Maître Hong, il se concentre d’abord sur les bases essentielles de cette école avant de passer à quoique ce soit d’autre de plus avancé côté technique. Il consacre ainsi deux heures tous les matins sur le travail des deux cercles comme élément de base pour ensuite répéter plus de vingt fois en soirée la première forme de cette école appelée yilu.

Philippe Munn & Chen Zhonghua

Maître Chen Zhonghua et Philippe Munn, 2010

Suite à sa graduation universitaire, il immigre au Canada où il poursuit ses études à l’université de Regina en Saskatchewan d’où il gradue également en 1981.  Il déménage ensuite à Edmonton en Alberta où il devient enseignant à l’école publique de Victoria Composite High School. Depuis 1985, il enseigne le taiji quan au Canada et ses élèves ont remportés plusieurs médailles à divers championats en Chine et au Canada.

Dès 1994, Maître Chen a intégré l’ensemble du curriculum d’entraînement de l’école de taiji quan de Chen de Maître Hong Junshen. Malheureusement, en janvier 1996, le grand Maître Hong Junshen décède à l’âge de 90 ans. La mort de son Maître dévaste Chen Zhonghua et il restera en deuil pendant plus de deux ans.

Cependant, toujours désireux de poursuivre sa formation personnelle, il devient le disciple de Maître Feng Zhiqian en 1998 suite à une introduction formelle par la fille de ce dernier lors d’une visite à Edmonton. À partir de 1999, il enseigne en plus de la méthode pratique de taiji quan de Chen de Maître Hong Junshen, la méthode de Maître Feng Zhiqian appellée Chen Shi Xinyi Hunyuan Taijiquan.

Le 18 juin 2002, Maître Chen Zhonghua reçoit l’honneur d’être nommé «International Standard Bearer» de l’école de Maître Hong Junshen par les membres de la famille de Maître Hong ainsi que par les autres disciples seniors du Maître. Maître Chen est aujourd’hui un ardent promoteur du taiji quan de Chen à travers le monde.

You Might Also Like

Password Reset
Please enter your e-mail address. You will receive a new password via e-mail.