karaté-do, maîtres

Maître Ankô Itosu

30 novembre 2008

Maître Ankô Itosu (appelé Yasutsune Itosu en japonais) est né en 1830 dans la ville de Shuri sur l’île d’Okinawa au Japon. Né d’une famille de fonctionnaires, il reçoit dès son enfance une éducation stricte incluant l’étude des grands classiques chinois et de la calligraphie.

Me Itosu Anko

Photo supposée représenter (?) Maître Ankô Itosu circa 1909

Ses débuts dans la pratique de l’art locale de combat appelé tode sont nébuleux certains attribuant sa formation tantôt à une maître dénommé Nagahama alors que d’autres parlent d’un chinois du nom de Channan.

Vers l’âge de 30 ans, il devient le disciple de Maître Sokon Matsumura. Il côtoie à l’entraînement un condisciple du nom de Ankô Azato qui était alors le meilleur élève de maître Matsumura.

Maître Itosu privilégie l’entraînement intensif au makiwara. Son entraînement est tel qu’il développe à l’âge de quarante ans un corps d’une robustesse hors du commun. De petite taille, mais d’une musculature impressionnante, son corps de pierre était le reflet de l’intensité de son entraînement.

En 1879, alors qu’il a 49 ans, la royauté locale est abolie par le régime japonais sur l’île d’Okinawa. Maître Itosu conserve malgré tout son travail dans la préfecture. Les temps sont dures et la situation économique difficile. À l’âge de 55 ans, en 1885, il prend sa retraite et débute l’enseignement du karaté dans le jardin de sa maison.

En 1901, Maître Itosu réussit à faire entrer la pratique du karaté comme forme d’éducation physique à l’école primaire de la ville de Shuri. Cette réussite survient dans le contexte de modernisation et de la militarisation grandissante de la société japonaise.

Maître Itosu apporte alors un changement majeur dans la pédagogie de l’enseignement du karaté qui passe d’un enseignement personnalisé vers un enseignement de groupe. L’influence de l’entraînement de type militaire est ici évident dans cette profonde transformation. Il élabore à partir de son expérience des kata destinés spécifiquement à l’enseignement du karaté dans les écoles. Il compose alors la série de kata de pin an (heian en japonais) et naifanshi (tekki en japonais).

La contribution de Maître Ankô Itosu dans la propagation du karaté est immense. Il a eu plusieurs disciples au court de sa vie qui ont à leur tour grandement contribué à la propagation du karaté dont les plus connus sont: Chômô Anashiro, Kentsu Yabu, Gichin Funakoshi, Chôtoku Kyan, Chôshin Chibana, Anbun Tokuda, Kenwa Mabuni et Shinban Gusukuma. Il meurt en 1915.

You Might Also Like

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.